Avertir le modérateur

13 mai 2010

L'Iran massacre impunément

Le régime de la République Islamique d’Iran à exécuté 5 militants politiques dans le prison d’Evin à Téhéran

Farzad KAMANGAR, enseignant kurde a été exécuté le dimanche 9 mai 2010. Il s’était engagé de donner une éducation révolutionnaire à ses élèves afin qu’ils puissent bâtir, plus tard, une nouvelle société. Farzad a écrit des dizaines de lettres à ses élèves de prison et en a reçu des centaines de ses élèves. Dans ses lettres, il leur enseignait la lutte contre la misère et l’ignorance. Il leur enseignait le sacrifice et la lutte pour la réalisation d’un autre monde, une société sans oppression contre les femmes, la misère, la répression et l’exploitation.

SHIRIN ALAM-OLI, cette militante kurde a été exécutée. Elle est devenue l’exemple de résistance pour des milliers de femmes qui ont pris le chemin de la lutte pour l’émancipation et pour finir avec l’ordre établi par le régime de la République Islamique pour lequel la femme est potentiellement « coupable ». Etre femme et kurde à la fois est un « délit » impardonnable sous la République Islamique.

Farzad KAMANGAR, Shirin ALAM-HOLI, Ali HEIDARIAN, Farhad VAKILI et Mehdi ESLAMIAN ont rejoint des milliers d’hommes et femmes qui, depuis 31 ans, ont été exécutés dans les prisons de la République Islamique pour avoir revendiqués la liberté. Ainsi la République Islamique misogyne est la République de la répression du peuple kurde, beloutche, arabe, … Une république d’exploitation et de répression qui réprime les ouvriers et les travailleurs et qui a transformé l’Iran à une grande prison.

Farhad VAKILI et Ali HEIDARIAN étaient aussi des militants kurdes. Comme des milliers militants, ils se battaient pour une nouvelle société révolutionnaire. Shirin ALAM-HOLI a refusé de participer au show télévisé du régime malgré la promesse pour sa libération si elle y participait. Elle a refusé de décevoir les jeunes qui, depuis l’année dernière, mènent une lutte acharnée pour le renversement du régime de la République Islamique.

Aujourd’hui, nous sommes triste et en colère. Une colère et une tristesse qui nous encouragent davantage pour le renversement du régime de la République Islamique et pour créer une société dans laquelle les rêves des Farzad, Shirin, Farhad, etc., se réaliseront. Une société dans laquelle les femmes ne sont pas humiliées et les différentes nations ne sont pas oppressés. Une société avec la séparation de l’état et la religion dans laquelle personne ne sera emprisonné pour avoir lutté contre l’ignorance, aucun étudiant ne soit pas emprisonné et torturé pour avoir défendu la liberté d’expression, et qu’aucun ouvrier n’ait pas puni de coups de fouet et emprisonné pour avoir participé dans les fêtes du 1er mai. Bref, une société qui mette fin à l’exploitation et l’oppression.

Sans doute, ce régime une fois renversé, les élèvent étudieront dans leurs livres d’histoire la biographie riche de lutte de Farzad et ses lettres feront partie du programme d’éducation dans notre pays.µ

Source : L’Organisation des femmes du 8 mars (Iran – Afghanistan) – 9 mai 2010

 

 

 

22:01 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (5)

02 mars 2010

Communiqué de Presse • StrasTV.com a subi une attaque informatique •

La liberté de la presse attaquée. Le site internet STRASTV.COM, primé par le Club de la Presse 2010 a été contraint de fermer pendant 6 heures son site, suite à une attaque informatique massive.

 

D'après les premières informations (logs serveurs), il s'agirait d'une attaque émanant de Turquie (via le réseau de télécommunication TurkTelekom). Cette attaque a démarré le jour de la manifestation des Kurdes à Strasbourg, après la publication du sujet de la rédaction, qui donnait simplement la parole aux manifestants. Le hacker s'est introduit dans notre interface pour y installer des scripts qui saturent notre serveur d'hébergement. Ces mêmes scripts cachés ont été activés dans la nuit de mercredi à jeudi 25 Février, obligeant notre hébergeur à fermer l'accès à notre site internet. Cette attaque n'a eu aucune conséquence sur nos utilisateurs dans la mesure ou elle ne concerne que notre serveur d'hébergement.

 

Nous avons d’ores et déjà mis en place un site temporaire ou les internautes peuvent retrouver nos derniers reportages et le flux en direct StrasTV•Live. Dans les faits nous émettons toujours, mais depuis une interface temporaire et simplifiée.

 

Nous mettons en place un système de dons à la manière de Wikipedia, et lançons un appel de soutien afin de récolter des fonds pour mettre en place notre nouveau site internet, plus interactif et d'avantage sécurisé contre les attaques informatiques.

 

Soyez assurés que nous travaillons activement à régler ce problème. Nous nous excusons auprès de tous nos internautes pour la gène occasionnée.

 

En attendant notre nouveau site internet, faites tourner : il en faut plus à StrasTV pour renoncer à sa mission d'information.

 

Les internautes peuvent se connecter à notre site temporaire : www.strastv.com et réagir sur le "Mur StrasTV" spécialement mis en place.

 

Cordialement

Toute l'équipe de StrasTV

 

 

 

22:02 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

28 février 2010

Chasse aux Kurdes

Onze personnes ont été interpellées vendredi matin dans des villes du sud de la France dans le cadre d'une prétendue enquête sur le recrutement de membres pour l'organisation kurde du PKK.

Des descentes ont eu lieu notamment au sein de la maison démocratique et culturelle du peuple kurde à Marseille.

L'enquête porterait sur les activités de recrutement et de formation par le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) de jeunes recrues, notamment dans des camps d'entraînement dont un a été localisé près de Millau (sud) courant 2009.

Or, il apparaitra très vite que ces actions ne sont que des manipulations visant à faire passer les Kurdes pour des terroristes et ce pour plusieurs raisons que nous analyserons une prochaine fois.

Un témoignage paru dans Midi Libre nous laisse entrevoir l’ampleur de cette manipulation :

« Le Mas Razal, repère supposé de jeunes recrues du PKK, est un de ces petits coins perdus sur le Larzac, entre Montredon et Pierrefiche, à 500 m de la première route goudronnée et 45 minutes de Millau. Depuis 2007 et l’arrivée sur place d’Ali Dogan, le propriétaire aujourd’hui en garde à vue, la ruine a laissé la place à plusieurs bâtiments. A l’abri des regards certes, mais largement ouverts sur le monde.

Mehdi Bouzouina, ancien gérant du Cun, un lieu de vie et de formation où se retrouva la communauté kurde dès 2002, est catégorique : « Les Kurdes sur le Larzac, ça ne date pas d’hier. Et tout a toujours été transparent. » L’éducateur en veut simplement pour preuve les congrès européens réunissant plusieurs années durant toute la diaspora exilée en Europe.

« Les renseignements généraux, la DST, tout le monde était au courant. Tout le monde savait exactement qui était sur le Larzac. »

Echanges culturels, soirée festive, match de foot avec les paysans du plateau : le tableau ne s’apparente pas vraiment à un camp d’entraînement militaire. « Quand je suis parti du Cun en 2006, explique encore Mehdi Bouzouina, les Kurdes ont suivi Ali au Mas Razal. L’accès est libre, il n’y a pas de gardes à l’entrée et pendant les travaux de rénovation, ils ont même été cambriolés… »

Pour lui, comme pour bon nombre de Larzaciens, l’arrestation d’Ali Dogan est une surprise totale, un coup de massue. « Vous savez, depuis leur installation sur le Larzac, ils se savent surveillés, je ne vois pas comment ils iraient s’amuser à jouer à la guéguerre. »

23:42 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (3)

11 février 2010

Répression perpétuelle en Turquie

AFP - Paris

Le directeur de la publication d'un quotidien en langue kurde a été condamné mercredi par contumace par un tribunal du sud-est de la Turquie à 21 ans et trois mois de prison pour propagande en faveur des rebelles kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Un tribunal de Diyarbakir a jugé Ozan Kilinç, d'Azadiya Welat (la liberté de la patrie, en kurde, ndlr), coupable de 12 actes de "propagande en faveur d'une organisation terroriste" et de "crime au nom d'une organisation sans appartenance à celle-ci", rapporte un correspondant de l'AFP.

Le journaliste était poursuivi pour la publication, en juin 2009, d'articles et de photographies faisant selon l'acte d'accusation l'apologie du chef emprisonné du PKK, Abdullah Öcalan.

Un mandat d'arrêt a été délivré par la cour à l'encontre du prévenu, qui n'était pas présent à l'audience.

Fondé en 1994 sous un format hebdomadaire, puis devenu quotidien en 2006, Azadiya Welat fait régulièrement l'objet de poursuites et de saisies pour propagande pro-PKK.

Le prédécesseur de M. Kilinç à la tête du journal, Vedat Kursun, est actuellement emprisonné pour des faits similaires, selon un rapport récent de l'ONG de défense de la liberté d'expression Bianet.

Le rapport fait état de 323 personnes, dont 123 journalistes, poursuivies en Turquie en 2009 pour des crimes liés, selon Bianet, à la liberté d'expression.

14:26 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

Article du Web

Le blog Paris-Kurdistan vous conseille l'article suivant paru dans le Figaro :

Ces enfants kurdes jugés comme des terroristes :

http://www.lefigaro.fr/international/2010/02/11/01003-201...

Par Laure Marchand

14:23 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu