Avertir le modérateur

15 octobre 2010

revue de presse

 

Le blog paris-kurdistan vous conseille 2 articles :

http://www.nordeclair.fr/Locales/Tourcoing/2010/10/15/le-...

http://www.slate.fr/story/28643/kouchner-kurdes

 

17:21 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

23 septembre 2010

Progrès en vue ?

Le gouvernement turc a affiché jeudi l'espoir d'un règlement du conflit kurde par le dialogue à l'occasion d'une rencontre exceptionnelle avec des politiciens considérés proches des rebelles kurdes.

"Nous estimons qu'aucun de nos problèmes n'est insoluble et qu'il y a de la place pour les résoudre sans effusion de sang (...) dès lors que nous considérons la démocratie et le droit comme des outils importants", a déclaré le vice-Premier ministre Cemil Cicek après la réunion.

"Nous sommes en faveur d'une continuation du dialogue. Nous espérons qu'une nouvelle page va s'ouvrir dans ce contexte", a-t-il déclaré à la presse après avoir rencontré avec le ministre de la Justice, Sadullah Ergin, les représentants du Parti pour la paix et la démocratie (BDP), prokurde.

Considéré comme une organisation terroriste par la Turquie et de nombreux pays, le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), en lutte depuis 1984 contre Ankara, revendique l'autonomie du sud-est anatolien, peuplé en majorité de Kurdes. Le conflit a fait quelque 45.000 morts, selon l'armée.

Rappelant que la Turquie venait d'adopter en septembre des amendements constitutionnels visant à renforcer la démocratie, M. Cicek a assuré qu'Ankara était déterminé à engager de nouvelles réformes car "beaucoup des problèmes actuels découlent de la Constitution".

Le président du BDP Selahattin Demirtas a souligné que ces changements devaient inclure la reconnaissance d'une autonomie et de plus vastes droits linguistiques pour les Kurdes.

"L'atmosphère est positive (...) La rencontre a créé des bases pour une intensification des efforts en vue d'une solution politique", a-t-il estimé.

Il a indiqué que "certains contacts étaient établis" avec le chef emprisonné du PKK Abdullah Öcalan, sans donner plus de détails.

Öcalan purge depuis 1999 une peine de prison à vie sur l'île d'Imrali (nord-ouest), mais conserve un contrôle sur son organisation, au travers de ses avocats, qui servent de relais à ses communiqués.

Le PKK a annoncé lundi avoir prolongé une trêve unilatérale décrétée le 13 août jusqu'à la semaine prochaine, durant laquelle de nouvelles directives seront données.

AFP

22:03 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

21 juillet 2010

Le PKK propose un nouveau cessez-le-feu

Le chef du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), rébellion séparatiste kurde en guerre contre la Turquie, a affirmé que ses combattants pourraient déposer les armes sous certaines conditions, notamment si Ankara acceptait un cessez-le-feu et un dialogue.

Depuis un camp du PKK dans les montagnes du Kurdistan, Murat Karayilan a indiqué, dans un entretien à la BBC diffusé aujourd'hui, qu'il ordonnerait à ses hommes de déposer les armes sous supervision de l'ONU si la Turquie acceptait un cessez-le-feu et certaines de ses revendications.

Un tel accord serait une percée dans le conflit qui oppose depuis 1984 la Turquie au PKK et a déjà fait 45.000 morts. "Si le problème kurde est résolu de façon démocratique via le dialogue, alors oui, nous déposerons les armes", a assuré M. Karayilan à la BBC. Mais "si le gouvernement turc refuse d'accepter cela, nous devront proclamer l'indépendance" du sud-est turc, où opère le PKK.

Un responsable du gouvernement turc, qui rejette tout dialogue avec le PKK, considéré comme une organisation terroriste par Ankara, a indiqué à la BBC qu'il n'était pas dans les habitudes de commenter des déclarations faites par des ''terroristes".

Parmi les revendications du PKK, figurent la fin des attaques de l'armée turque contre les civils kurdes et des arrestations d'hommes politiques kurdes dans l'est de la Turquie.

AFP

 

08:53 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

09 juillet 2010

Exécution en Iran

Le chef de la diplomatie, Bernard Kouchner, a déclaré vendredi qu'il était "révolté par l'annonce de l'exécution prochaine de Sakineh Mohammadi-Ashtiani", une Iranienne promise encore ces derniers jours à une mort par lapidation.

"Tout dans le cas de Mme Sakineh Mohammadi-Ashtiani indigne la conscience universelle", a souligné le ministre dans un communiqué. "Je demande aux responsables iraniens d'entendre les appels qui viennent d'Iran et du monde entier afin que le sentiment d'humanité l'emporte", a-t-il ajouté.

Poursuivie pour adultère, l'Iranienne âgée de 43 ans avait été condamnée en 2006 à la lapidation, une peine confirmée en 2007 par la Cour suprême. Outre cette lapidation, le verdict comprenait aussi 99 coups de fouets. Selon l'association de défense des droits de l'Homme Amnesty International, Sakineh Mohammadi-Ashtiani a déjà reçu ces 99 coups de fouet.

L'annonce de la lapidation, prévue aujourd'hui, a suscité de multiples condamnations dans le monde.

 

AFP

16:31 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

22 juin 2010

Le PKK dénonce l'utilisation de drones israéliens par l'armée turque

Le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, rebelles kurdes de Turquie) a dénoncé lundi l'aveu par l'armée turque qu'elle utilisait des drones israéliens pour surveiller les activités du PKK.

''La Turquie a toujours prétendu qu'Israël soutenait le PKK pour s'attirer la sympathie des pays musulmans et ternir la réputation du PKK", a dénoncé à Erbil (nord de l'Irak) un porte-parole du mouvement rebelle kurde, Ahmed Denis.

"Mais aujourd'hui, ils ont admis être ceux-là même bénéficiant d'un soutien d'Israël. Cet aveu démontre la ruine de la politique turque", a-t-il ajouté.

Le chef d'état-major des armées, Ilker Basbug, cité lundi par l'agence de presse Anatolie, a reconnu que l'armée turque avait commencé à utiliser des drones israéliens pour collecter des informations sur les déplacements des rebelles kurdes de Turquie dans les montagnes du nord irakien.

"Au cours des dix derniers jours, nous avons commencé à utiliser nos systèmes Héron (...), les systèmes de surveillance que nous avons achetés à Israël, dans le nord de l'Irak", a notamment déclaré le général Basbug.

Selon le porte-parole du PKK, cette affaire démontre la dépendance d'Ankara vis-à-vis d'Israël et des Etats-Unis.

"Si Israël et les Etats-Unis ne soutenaient pas le gouvernement turc, celui-ci ne pourrait même pas combattre une heure face au PKK", a-t-il avancé.

"La Turquie a recours depuis fort longtemps aux drones israéliens", a-t-il encore affirmé.

AFP

23:03 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu