Avertir le modérateur

20 novembre 2008

Persécution suite...

Le maire de Sirnak, ville kurde occupée par la Turquie, a été condamné jeudi à 15 mois de prison pour avoir tenu des propos jugés comme de la "propagande" en faveur de la rébellion kurde du PKK, dans un entretien avec une télévision française.

Ahmet Ertak, membre du Parti pour une société démocratique (DTP), la principale formation pro-kurde du pays, était accusé d'avoir soutenu le Parti des travailleurs du Kurdistan.

Le procureur réclamait jusqu'à 7 ans de prison contre l'accusé pour ses déclarations à la chaîne d'information France 24 en 2007 où, selon l'accusation, l'édile demandait un "soutien" international au PKK.

L'avocat du maire a contesté ces propos lors de la dernière audience du procès qui s'est déroulé à Amed (Diyarbakir), la principale ville du sud-est kurde et a demandé l'acquittement de son client, refusé par les juges turcs. Il doit faire appel du verdict.

Source AFP

10:50 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sirnak, maire, pkk, prison

05 novembre 2008

Erdogan provoque les Kurdes et continue…

 

En appelant les Kurdes à quitter la Turquie avec des slogans racistes (« tu aimes la Turquie ou tu la quittes »), le premier ministre reprend à son compte un adage fort répandu dans les milieux ultranationalistes. Ils "oublient" néanmoins de préciser que ce sont les turcs qui occupent le territoire millénaire des Kurdes. Les pièges tendus par les pouvoirs politiques et militaires turques se multiplient donc en ce moment. A l’approche des élections du printemps 2009, les turques tentent de radicaliser la contestation des Kurdes.

 

Mais cette politique risque bien de se retourner contre leurs auteurs. En effet, cela ne peut donner que plus de légitimité aux combattants Kurdes qui tiennent depuis près de 30 ans en échec l’armée occupante turque. Cela mènera enfin de plus en plus de jeunes à rejoindre cette résistance armée avec laquelle la Turquie sera amenée un jour à négocier coûte que coûte, alors le plus tôt sera le mieux. D’autant plus qu’avec la crise actuelle et son fort impacte sur la Turquie, toute tentative de vaste agression contre les Kurdes coûterait très cher à la Turquie. 

 

14:47 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : erdogan, turquie, resistance

01 novembre 2008

Erdogan provoque les Kurdes

Des affrontements ont opposé samedi la police à des centaines de Kurdes qui protestaient contre une visite du Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan dans le Kurdistan et une explosion a fait deux blessés dans le sud-est.

Les Kurdes sont de plus de plus mécontents de l'intensification des opérations de l'armée contre les kurdes et des mauvais traitements que subit selon eux dans sa prison le leader de la rébellion, Abdullah Öcalan, condamné à la détention perpétuelle.

M. Erdogan, arrivé samedi à Van, dans l'est, pour rencontrer les responsables locaux, a été accueilli par des manifestations.

Les protestataires, principalement des sympathisants du principal parti kurde, le Parti de la société démocratique (DTP), ont lancé des pierres et des cocktails Molotov en direction de la police, refusant de se disperser, selon des images de la télévision.

La police a procédé à des tirs et utilisé des gaz lacrymogènes contre les manifestants, qui se sont mis à courir dans les rues. Un policier et un civil ont été blessés et plusieurs manifestants ont été interpellés.

Sept véhicules ont été incendiés au cours de ces violences, qui se déroulaient à 150 mètres de l'endroit où M. Erdogan prononçait un discours pour l'inauguration d'un ensemble de logements financé par le gouvernement, devant une foule de partisans qui agitaient des drapeaux turcs.

Par ailleurs en France, une manifestation pro-kurde a rassemblé environ une cinquantaine de personnes dans le quartier des Halles à Paris le samedi 1er novembre 2008

20 octobre 2008

Violence policière turque

Un manifestant Kurde a été tué lundi au cours d'affrontements entre la police et des manifestants qui protestaient contre l'agression présumée de leur dirigeant historique Abdullah Öcalan, ont rapporté des responsables et des médias turcs.

Des protestations ont également accompagné la visite du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan à Diyarbakir, pour une visite de vingt quatre heures.

"Une personne est décédée", a déclaré à l'AFP un responsable policier joint par téléphone. Il n'a donné aucune autre précision sur ces affrontements qui se sont déroulés à Dogubayazit.

Les circonstances dans lesquelles le manifestant a été tué n'étaient pas clairement établies, des informations non confirmées indiquant qu'il avait été tué par balles.

Des heurts s'étaient déjà produits entre manifestants et police ce week-end dans le sud-est, faisant deux blessés.

Les avocats du chef du PKK ont affirmé vendredi que leur client avait été récemment maltraité par ses gardiens de l'île-prison d'Imrali (nord-ouest) où il est le seul détenu depuis 1999. Le ministre de la Justice, Mehmet Ali Sahin, a nié dimanche ces allégations.

Lundi, les violences ont gagné Diyarbakir, où M. Erdogan est arrivé pour assister à l'ouverture de l'année académique à l'université locale et pour inaugurer un centre médical.

Au moins 20 personnes ont été interpellées alors que des centaines de manifestants kurdes se sont rassemblées dans les rues, scandant des slogans pro-Kurdes, lançant des pierres sur la police et des cocktails Molotov.

La police, avec l'appui des unités anti-émeutes des provinces voisines, a eu recours à des canons à eau et des gaz lacrymogènes pour disperser les protestataires alors que des véhicules blindés patrouillaient dans les rues et des hélicoptères survolaient Diyarbakir.

Öcalan a été arrêté le 15 février 1999 au Kenya. Condamné à mort, sa peine a été commuée en prison à vie en 2002 après l'abolition de la peine capitale en Turquie.

Source AFP

17:07 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : diyarbakir, pkk, manifestation

13 octobre 2008

manifestation

P1030879.JPG

Une manifestation a réuni hier, dimanche 12 octobre 2008, à Evry (Essonne) environ 200 personnes. Cette marche à travers les rues du centre ville avait pour but d'attirer l'attention des gens sur le sort des Kurdes en Turquie. Les manifestants appelaient aussi à la libération d'Abdullah Ocalan, le chef rebelle kurde enfermé dans une île-prison et au mépris de toutes les conventions internationales.

14:51 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kurde, manifestation, evry

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu