Avertir le modérateur

23 septembre 2009

mathématique

Vous rêviez d’être incollable en mathématique ! Désormais c’est possible et cerise sur le gâteau en Kurde sur le site : http://www.matematikakurdi.com/. Alors, à vos calculettes !

09:41 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (1)

08 septembre 2009

Six soldats turcs meurent dans des combats avec les résistants kurdes

Les affrontements ont éclaté dans la zone montagneuse proche de la ville d'Eruh, dans la province de Siirt, au cours d'une opération des forces de sécurité contre des rebelles du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan), selon un communiqué diffusé sur le site internet de l'état-major de l'armée.

Cinq soldats ont trouvé la mort et trois autres ont été blessés, selon cette source, tandis que des combats ont également éclaté près de Cukurca, dans la province d'Hakkari, à la frontière irakienne, faisant un mort parmi les militaires. Des renforts de troupes ont été dépêchés par hélicoptère dans cette zone de combat.

Auparavant une source sécuritaire locale avait fait état de 7 soldats tués et de 5 blessés.

Les rebelles kurdes de Turquie ont annoncé qu'ils prolongeaient jusqu'à la fin du ramadan, fixée au 22 septembre, une trêve de leurs opérations armées commencée en avril.

Les militaires turcs n'ont jamais reconnu jusqu'à présent les trêves unilatérales déclarées par les rebelles et se sont engagées à les pourchasser jusqu'au dernier.

 Ces morts peuvent encore une fois être imputés à l’armée turque et à sa volonté de faire basculer le peuple Kurde dans une guerre totale. 

 

23:29 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

01 septembre 2009

Manifestation de Kurdes pour réclamer une paix "honorable"

DIYARBAKIR (afp) - Des milliers de Kurdes se sont rassemblés mardi sur une place de Diyarbakir (sud-est), la principale ville kurde , pour réclamer une paix "honorable" dans l'attente de réformes promises par le gouvernement turc pour mettre fin au conflit kurde.

Venus des provinces du sud-est anatolien, peuplé majoritairement de Kurdes, à l'appel du Parti pour une société démocratique (DTP, pro-kurde), environ 20.000 manifestants dansaient aux mélodies des chants folkloriques sur la place de la gare, en centre-ville, a constaté l'AFP.

Les Kurdes de Turquie fêtent le 1er septembre comme une journée de la paix.

Les manifestants portaient des effigies du chef rebelle kurde emprisonné Abdullah Öcalan et arboraient des pancartes sur lesquelles on pouvait notamment lire: "La solution du problème kurde ne peut être reportée".

La manifestation, baptisée "Oui à une paix honorable", intervient alors que le gouvernement turc mène depuis juillet une campagne politique pour venir à bout d'une rébellion armée kurde vieille de 25 ans et qui a coûté la vie à 45.000 personnes.

L'"ouverture démocratique" préconisée par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan reste floue mais devrait de l'avis général comprendre une série de mesures législatives en faveur de la communauté kurde.

Lundi, le ministre de l'Intérieur Besir Atalay a annoncé à Ankara que le gouvernement présentera son plan d'action à l'Assemblée nationale après la fin des vacances parlementaires, en octobre.

Il a toutefois exclu une amnistie pour les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) ou un amendement constitutionnel, revendiqué par les milieux kurdes.

Une manifestation similaire était organisée par le DTP à Istanbul où environ 5.000 personnes se sont rassemblées sur la place de Kadiköy (sur la rive asiatique), selon les médias.

L'opposition parlementaire est très hostile aux efforts du gouvernement, craignant pour l'unité du pays tandis que les milieux kurdes, dont le DTP, jugent qu'ils n'iront pas assez loin.

Le chef du PKK Öcalan devrait de son côté annoncer depuis sa prison une "feuille de route" pour la question kurde. La trêve unilatérale décrétée par le PKK qui prenait fin ce mardi a été prolongée jusqu'à la fin du ramadan qui se termine le 22 septembre en Turquie, a annoncé la direction du parti dans un communiqué.

Les autorités turques n'ont jamais reconnu les trêves des rebelles et ont promis de les pourchasser jusqu'au dernier.

Ces dernières années, Ankara a élargi les droits culturels et linguistiques des Kurdes afin de renforcer ses chances d'intégrer l'Union européenne.

17:00 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (2)

28 août 2009

Disparition d`Edward Kennedy : Un grand défenseur de la cause kurde

Le sénateur Edward Kennedy qui vient de décéder à l’âge de 77 ans était connu pour sa défense des droits de l’homme dans son pays et à l’étranger ainsi que celle des droits des peuples opprimés.

Il fut ainsi l’une des toutes premières personnalités américaines à prendre la défense du peuple kurde en signant en 1988 un « Appel international pour la défense de la culture kurde en Turquie ». Il écrit personnellement à ses collègues du Sénat pour les inviter à signer cet appel lancé pour une vingtaine de Prix Nobel et des centaines de personnalités du monde entier. L’Appel international fut publié dans la presse internationale (International Herald Tribune, 29 juin 1988 ; Le Monde, 30 juin ; The Guardian, 12 juillet) à l’initiative de l’Institut kurde, eut un grand retentissement dans l’opinion publique et contribua à l’abrogation par la Turquie des lois interdisant l’usage parlé et écrit de la langue kurde.

Le sénateur Kennedy parraina également aux côtés du sénateur Claiborne Pell, président de la Commission des Affaires Etrangères du Sénat, une « Conférence internationale sur le sort des Kurdes dans la Guerre du Golfe » qui se tint le 27 février 1991 au Sénat. Il y fut une intervention très remarquée.

Lors de l’exode kurde d’avril – mai 1991, il joua un rôle primordial pour que l’administration de George Bush, père, s’engage aux côtés de la France et de la Grande Bretagne, dans la création d’une zone de protection au Kurdistan irakien afin que les quelques 2 millions de refugiés puissent regagner leur foyers.

Depuis, le sénateur Kennedy a toujours suivi de près l’évolution de la situation kurde appelant régulièrement la Turquie à reconnaître les droits de sa population kurde, à régler la question chypriote et à reconnaître le génocide arménien.

La mort de cette figure emblématique est une grande perte pour le peuple et la cause kurdes comme pour les défenseurs des droits de l’homme à travers le monde.

Source : Institut Kurde de Paris

 

11:06 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

10 juillet 2009

En Turquie, l'armée contre la démocratie

Un rapport, cité par Reuters, confirme, si besoin était, le rôle principal de l’armée en Turquie

Le gouvernement turc n'exerce pas réellement son contrôle sur l'armée et la police, ce qui empêche le pays, candidat à l'Union européenne, de mettre pleinement en oeuvre des réformes sur le plan de la démocratisation et des droits de l'homme, conclut un club de réflexion turc dans un rapport.

La police et les forces armées opèrent de manière autonome et l'armée domine fréquemment la politique, ce qui "inverse" le type de rapport qui existe dans d'autres pays démocratiques entre les élus et l'appareil de sécurité, lit-on dans ce rapport, réalisé par la Fondation d'études économiques et sociales turques, ou Tesev.

"L'autorité militaire continue de jouer un rôle dominant dans les sphères civiles et politiques, en tant que partie intégrante de la structure politique de la Turquie", ajoutent les auteurs du rapport.

Le débat public sur le conflit kurde, sur la laïcité et sur d'autres questions délicates est pour ainsi dire impossible parce que l'armée considère ces sujets-là comme relevant de la sécurité nationale, ajoute Tesev. L'armée, d'autre part, joue un rôle dans la formulation de la politique intérieure et de la politique étrangère, continue le club de réflexion, d'orientation libérale.

Selon ce rapport, l'armée exerce une influence sur les responsables élus qui siègent au Conseil national de sécurité, en dépit de la loi de 2003 prévoyant qu'il soit dirigé par un civil.

Le rapport de Tesev conclut en outre que les violences policières ont augmenté depuis 2006, année où une loi sur les pouvoirs policiers a accru l'autorités et l'impunité de l'institution policière, y compris dans le domaine de l'utilisation des armes.

00:09 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu