Avertir le modérateur

30 septembre 2014

Lettre à Monsieur François Hollande, Président de la République Française

Paris, le 26 septembre 2014

Monsieur le Président de la République,

L'horreur a saisi la France le 24 septembre 2014. Des extrémistes fanatiques ont, au nom d'une religion, assassiné de la manière la plus lâche qu'il soit un homme, Hervé GOURDEL, parce qu'il était Français mais aussi pour donner une audience à leur organisation terroriste Jund Al-Khilafa.

La terreur que veut imposer ce groupe, les Kurdes la vivent depuis longtemps en Syrie et plus récemment en Irak. Cela fait maintenant deux ans, que les Kurdes de Syrie combattent ce mouvement djihadiste qui veut se faire connaitre sous le nom de Daech.

Vous le savez mieux que quiconque, Monsieur le Président de la République, les Kurdes sont encore aujourd'hui un peuple sans terre, des apatrides sur le sol qui les a vu naître, des étrangers chez eux, des parias pour tout régime, pour toutes forces qui veulent exercer un contrôle sans partage sur les terres ancestrales de l'ancienne Mésopotamie, berceau du peuple Kurde.

Les Kurdes ont connu la négation de leur identité et la répression cruelle de la Turquie. Les Kurdes ont connu la tyrannie destructrice, le génocide barbare de l'opération Anfal accompagnée des attaques à l'arme chimique dont le symbole Halabja situe la cruauté de Saddam Hussein. Les Kurdes ont connu le mouvement rigoriste des Ayatollahs iraniens qui leur interdit toutes revendications culturelles ou politiques spécifiques. Les Kurdes ont connu également l'interdiction même d'avoir une identité sous le joug du régime syrien des Al-Assad qui a fini par faire tant de mal à la Syrie toute entière.

Monsieur le Président de la République, dans un sursaut qui est tout à son honneur, la communauté internationale, avec la France à sa tête, est intervenue en Irak pour stopper l'avancée ravageuse de Daech qui vouait à la destruction complète des peuples millénaires de la Mésopotamie comme les Assyro-Chaldéens de religion chrétienne ou les Yézidis un peuple kurde, oui encore !

Monsieur le Président de la République, incarnant avec conviction la stature de la France, vous avez démontré sur le plan international votre capacité, celle de la France, à assumer pleinement ses responsabilités et ses valeurs, inaliénables et indéfectibles, de liberté, de justice et du droit des opprimés face à l'oppresseur.

Aujourd'hui, Monsieur le Président de la République, je fais appel à vous au nom des Kurdes pour lesquels je m'arroge le droit le prendre la parole. Aujourd'hui même, où encore seuls, une petite faction de notre peuple lutte à mort face à Daech dans la région de Kobanê au nord de la Syrie.

Face au droit international, je veux crier fort que les Kurdes vous donnent la légitimité d'intervenir en leur nom pour fournir au peuple de Kobanê les moyens de résister face aux chars, aux lance-roquettes, aux batteries de missiles de Daech qui n'est pas un Etat mais qui en a tous les armements militaires.

Nous ne réclamons pas le sang des soldats Français qui nous est bien trop cher et qui officient si courageusement sur d'autres terrains d'opérations. Nous avons besoins d'équipements. Nos jeunes combattants, qui préféreraient vivre en paix, ont cependant choisi de verser leur propre sang pour vivre libre.

Monsieur le Président de la République, ce cri doit être entendu, laissez-lui de l'espoir, faites en sorte que cette modeste contribution n'échoue pas sur un coin de table du secrétariat de la Présidence.

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu