Avertir le modérateur

30 octobre 2011

Les racistes turques mettent l'Europe à feu et à sang

La jeunesse kurde est intervenue dimanche 30 octobre pour disperser une manifestation anti-kurde sur la place de Bastille, symbole de la révolution française. Des heurts on eu lieu également à Den Haag, Munich, Bielefeld et à Vienne, lors des manifestations organisées par des nationalistes turcs, proches du gouvernent Ankara.

A Paris, la prise de Bastille !

Quelques 150 nationalistes se sont rassemblés sur les marches et le parvis de l'Opéra Bastille, agitant des drapeaux turcs et criant des slogans anti-PKK, Parti des travailleurs du Kurdistan qui lutte contre la répression d’Ankara depuis 30 ans.

Un groupe de jeunes kurdes, brandissant des drapeaux du PKK, sont intervenus pour disperser cette manifestation « raciste », organisé sur le lieu de la révolution française.

La police est aussi intervenue pour mettre fin à des heurts entre deux groupes, faisant usage de gaz lacrymogènes.

A Den Haag, douze blessés et huit arrestations

Une autre manifestation antikurde a eu lieu à Den Haag, aux Pays-Bas, sur la place de Malieveld. Des heurs violents ont éclaté entre les jeunes kurdes et les nationalistes turcs aux alentours de la place.

Au moins 12 nationalistes ont été blessés dans des heurts et huit kurdes ont été arrêtés par la police, a-t-on appris de sources kurdes. La police a pris d’importants mesures autour du centre culturel kurde à Den Haag pour le protéger contre d’éventuels attaques racistes.

Le 23 octobre, une association kurde à Amsterdam avait été attaquée par des nationalistes, au moment où l’association tenait son 30e congrès. Plusieurs personnes avaient été blessées, dont des femmes.

A Munich, les kurdes et anti-fascistes attaqués

A Munich, la troisième ville d'Allemagne, quelques 150 kurdes et anti-fascistes allemands se sont réunis dans le centre ville pour protester contre les opérations militaires et policières turques. Les manifestants ont été attaqués par des centaines de turcs et la police a arrêté au moins trois personnes.

A Bielefeld, l’association kurde attaquée

A Bielefeld, en Allemagne, quelque mille nationalistes ont marché dans le centre ville, criant des slogans anti-kurdes. Les jeunes kurdes ont riposté à la tentative d’attaque contre leur association par des nationalistes. Des heurts ont eu lieu aux alentour de l’association.

A Vienne, les nationalistes ont pris la fuite

A Vienne, la capitale de l'Autriche, un groupe nationaliste a attaqué le dimanche après-midi l’association kurde, ce qui a mobilisé la communauté kurde à prendre des mesures autour de l’association. MLKP et Partizan, deux mouvements de gauche turque, et Rote Antifa Viyana, un groupe anti-fasciste, ont soutenu les kurdes pour faire face aux attaques des nationalistes qui ont du prendre la fuite.

Après chaque affrontement entre le PKK et les forces de l’ordre, les autorités turques encouragent les nationalités pour intimider les kurdes qui descendent dans la rue pour réclamer leurs droits légitimes. Le gouvernement turc pointe systématiquement du doigt la diaspora kurde, en l’accusant de soutenir le terrorisme. Les pays européens n’hésitent pas aussi à encourager la politique répressive d’Ankara, alors que des milliers de personnes, dont des élus, journalistes et défenseurs des droits de l’homme ont été arrêtés ces derniers mois en Turquie

http://www.actukurde.fr/

Commentaires

A Saint-Etienne, il y a une semaine, lors d’une manifestation sans autorisation de la droite éthno-nationaliste turque, un commerçant français d’origine kurde a été agressé, sa vitrine cassée. Les manifestants auraient menacé de mettre le feu à son commerce.

http://www.leprogres.fr/loire/2011/10/23/saint-etienne-certains-disaient-mettez-le-feu

Écrit par : Candide | 01 novembre 2011

Un texte paru dans Le Monde du 11 novemebre à lire absolument!
http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/11/11/le-tournant-liberticide-turc_1602422_3232.html

En voici un aperçu:

"Dans un moment où, par une remarquable opération de marketing, on promeut la démocratie turque comme un modèle pour le monde arabe, cette dernière vague d'arrestations révèle une fois pour toutes le mode de fonctionnement du pouvoir AKP : réduire à néant le mouvement politique kurde, inculper les intellectuels de Turquie qui travaillent à l'arrêt des combats à l'est du pays, s'emparer de l'appareil d'Etat pour écarter toute opposition, intimider l'ensemble des médias, et se draper pour finir dans le drapeau de la démocratie pour mieux égarer des opinions européennes complaisantes. En somme, c'est une démocratie "bonne pour l'Orient" qu'on essaie de nous vendre ici.

Nous dénonçons cette stratégie qui vise à terroriser la société turque au nom de la lutte contre le terrorisme. Un journaliste d'investigation n'est pas un terroriste, un universitaire engagé n'est pas un criminel, un éditeur indépendant n'est pas un traître. Ces hommes et ces femmes sont l'honneur de la Turquie. Nous appelons la communauté à faire pression sur le gouvernement turc pour la libération des prisonniers d'opinion. Nous demandons aux Etats européens de sortir de l'angélisme et de regarder l'histoire en face."

Écrit par : A-G | 18 novembre 2011

C vous les racistes bande de terroristes

Écrit par : kurt | 02 décembre 2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu