Avertir le modérateur

20 octobre 2011

Question Kurde : que fait la Turquie quand Israël libère 1000 prisonniers ?

Avec la libération de Gilad Shalit l'occasion était trop belle pour nous de ne pas revenir sur la comparaison entre la politique israélienne et turque. Plus de 1000 prisonniers palestiniens ont été échangés contre un seul homme. Mais en Turquie comment cela se passe-t-il ?

En novembre 2007, huit soldats turcs sont retenus pendant deux semaines par le Parti des travailleurs du Kurdistan, à leur libération là où Gilat Shalit fut accueilli en héros, ces militaires sont arrêtés puis écroués par un tribunal militaire. Certains leurs reprochant même de s’être rendu plutôt que de mourir. Par ailleurs les trois députés kurdes du Parti pour une société démocratique (DTP, pro-kurde) qui ont assistés à la remise au gouvernement autonome kurde du nord de l'Irak des huit soldats ont aussi fait l’objet d’une enquête pour déterminer si leur implication dans cette libération pouvait constituer un crime au regard de la très critiquée législation antiterroriste.

Au regard de l’attitude de la Turquie, il est normal que la paix n’avance pas.

Une autre raison pour laquelle ce conflit s'éternise est aussi du a l'attitude de la communauté internationale. Effectivement pendant longtemps la Turquie a été un bon soldat des puissances occidentales. Elle s'est avérée être un rempart contre l'ex-Union Soviétique ainsi on lui a tout permis, on lui a tout pardonné. Ce laisser faire a été même jusqu'à ignorer le génocide des Arméniens même de la part des israéliens.

Historiquement la responsabilité de l'Occident est grande dans la situation des Kurdes aujourd'hui. Mais il faudra encore beaucoup de temps pour que les peuples de ces pays soient informés des vrais enjeux de ce conflit. Encore aujourd'hui quand des Kurdes sont persécutés par les Pays qui contrôlent leurs territoires, le soutien occidentale va vers les agresseurs plutôt que les victimes. Même dans le cas de la République Islamique d'Iran, ces puissances gardent le silence quand ce sont les Kurdes qui sont réprimés. Le seul exemple positif que l'on trouve dans l'aide apportée aux Kurdes est le cas du Kurdistan du Sud autrefois victime de la barbarie de Saddam Hussein. Et encore, cette fois là c'est uniquement parce que les Kurdes représentaient un pion essentiel dans la stratégie militaire des États en guerre contre l'Irak de Saddam.

Mais quand il s’agit d’Israël, le relais médiatique se fait dans l’autre sens, c’est à dire un mouvement favorable aux Palestiniens et oubliant un jugement juste de ce conflit mais on n’oublie pas toutefois que pendant longtemps les Israéliens ont apporté une aide précieuse voire indispensable aux turcs dans leur lutte contre les Kurdes.

 

23:04 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu