Avertir le modérateur

27 septembre 2011

Article de Maxime AZADI publié sur le Post

Le site Paris-Kurdistan vous conseille cet article; à sa lecture une seule idée nous vient en tête, vite 2012 et de virer cette clique qui coopere avec les Etats terroristes comme la Turquie :

 

"Le ministre de l'intérieur, Claude Guéant effectuera le 6 octobre une visite officielle à Ankara pour signer un accord de coopération contre le « terrorisme ». Une visite qui explique la récente opération policière visant la communauté kurde dans le sud de la France.

Au moment où la Turquie envisage de mener une opération terrestre dans le nord d'Irak et aurai obtenu le feu vert du président américain Barack Obama à une liste de demandes, dont l'installation de drones Predator pour frapper et surveiller le PKK, Parti des travailleurs du Kurdistan, le ministre français Claude Guéant se rendra en Turquie.

Avant cette visite, la semaine dernière, le premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan est parti aux Etats-Unis, le président turc Abdullah Gul s'est rendu en Allemagne et le vice-premier ministre Bulent Arinc a effectué une visite en Belgique, afin d'obtenir un soutien plus large pour continuer la campagne militaire et policière contre les kurdes, intensifiée ces derniers mois.

PLUS DE 2500 KURDES ARRÊTÉS EN TROIS MOIS

Plus de 2500 personnes, dont trois maires, des centaines de responsables et membres actifs du parti kurde BDP, ont été arrêtées au cours de trois derniers mois en Turquie, rapportent les médias kurdes et les organisations des droits de l'homme.

Selon les médias turcs, le bras droit du président français Nicolas Sarkozy signera un accord de coopération qui contiendrait des « mesures concrètes dans la lute contre le terrorisme ».

Le premier ministre Erdogan et le président Gul recevront également Claude Guéant lors de sa visite officielle.

La visite de Guéant, mis en cause pour des contrats avec la Libye en 2007, intervient après les arrestations médiatisées du 20 septembre dans le sud de la France et à Paris. Trois personnes, dont un père de 6 enfants, avaient été arrêtées et leurs maisons avaient été saccagées lors des perquisitions sur commission rogatoire du juge anti-terroriste parisien Thierry Fragnoli. Soupçonnés d'être les membres du PKK, il avait tous été libérés le 22 septembre, sans mis en examen.

KURDE, MONNAIE D'ÉCHANGE

Les kurdes sont souvent une monnaie d'échange entre les pays européens et la Turquie pour des intérêts économiques et politiques. La médiatisation de dernière opération contre la communauté kurde en France avait été considérée comme un message envoyé à Ankara.

Au moins 42 kurdes ont été arrêtés en France depuis dépit début de l'année pour des motifs politiques, contre 51 arrestations durant toute l'année de 2010. Ces chiffres portent à 176 le nombre d'arrestations depuis 2006.

Par ailleurs, le tribunal correctionnel de Paris devrait se prononcer le 2 novembre sur le sort de 18 politiciens et le centre culturel kurde à Paris poursuivis pour avoir financé le PKK, dans le cadre d'une enquête ouverte en 2006."

 

http://www.lepost.fr/article/2011/09/27/2600042_alliance-...

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu