Avertir le modérateur

27 février 2011

Non M Sarkozy, les Kurdes ne sont pas des terroristes.

De son court séjour en Turquie on ne retiendra certainement pas le courage de N Sarkozy(1). Depuis la révolution tunisienne on a compris que le gouvernement français était bien aligné derrière les régimes les plus tyranniques. Nous sommes même rassurés de savoir que pour Nicolas Sarkozy les Kurdes de ne sont que des terroristes. D'ailleurs pour Ben Ali, pour Moubarak, pour Kadhafi, le peuple révolté n'était aussi qu'une horde de terroristes.

Une question simple se pose à nous : la Turquie est-elle ou n'est-elle pas un pays fréquentable ? Nous pensons que non. La Turquie a bien plus de point commun avec les anciens régimes tunisien et égyptien qu'avec les modèles démocratiques que nous pensons incarner. Chaque jour, je me félicite du courage des peuples qui ont réussi à libérer leur pays de ces tyrans. Mais je me demande pour quelle raison ils y sont arrivés aujourd'hui et maintenant. La première raison est sans doute l'expression du courage et de la souffrance de ces peuples et qui a éclaté au grand jour car on ne peut pas éternellement et l’Histoire nous l’a appris, réduire autant de gens au silence.

La seconde raison est due, je crois, à une opportunité internationale. Très tôt, les États-Unis sous l'impulsion de Barack Obama ont apporté leur soutien aux manifestants que ce soit en Tunisie ou en Égypte. Il faut saluer ici, la clairvoyance de l'administration des États-Unis. Il est fort à parier que si les Républicains avaient été au pouvoir, ces régimes et en particulier celui de Moubarak ne se seraient pas effondrés. Les conservateurs français avaient pris fait et cause pour ces dictateurs. Bien entendu cette clairvoyance est l’expression d’un opportunisme de situation. J’entends par là que tant qu’il n’y a pas le feu aux poudres, on  s’accommode aisément de ces situations et même on les soutien.   

Revenons-en à Nicolas Sarkozy. Depuis son arrivé au pouvoir, lui et son gouvernement criminalise les Kurdes. Par ailleurs, la droite française crie à qui veut l’entendre que la Turquie n’a pas sa place dans l’Union européenne. La place de la Turquie dans cette union est un autre débat mais cela souligne l’hypocrisie de ce discours. Soit la Turquie est respectable et il n’y a pas de raison de lui faire obstacle, soit ce pays ne partage pas nos valeurs et on s’y oppose aux noms de ses principes.

Personnellement, je partage cette seconde conviction. La Turquie est un Etat brutal, la démocratie n’y existe pas et le réel pouvoir est aux mains des militaires qui permettent l’organisation d’élections pour donner le sentiment d’une certaine liberté.

Dans ce contexte et dans la mesure où les Kurdes ne disposent pas de moyens légaux et sûr d’exprimer leurs opinions, il est coupable de présenter ce peuple comme terroriste.

Non, la question Kurde n’a à aucun moment une dimension terroriste sauf à parler du terrorisme d’Etat employé par la Turquie dans sa lutte contre les Kurdes.

Inutile ici de répertorier les attaques incessantes contre les intellectuels, les hommes ou femmes politiques kurdes, les membres d’associations, les représentants d’ONG ou de simples citoyens. Toute tentative kurde de faire émerger un mouvement politique a été broyé par l’Etat turc comme dernièrement avec la dissolution du DTP. La résistance à l’oppression a été instituée comme l’un des droits fondamentaux, imprescriptibles et inaliénables de l’Homme. C’est maintenant le droit des Kurdes. Dans ce contexte, la Turquie et ses alliés poussent tous les Kurdes sur le chemin de la clandestinité et de la lutte armée.

Baran KANI

 

(1) Lors de la conférence de presse en Turquie le vendredi 25 février 2011, le président français a réduit la question kurde à un problème de terrorisme.

 

01:19 Publié dans OPINION | Lien permanent | Commentaires (0)

25 février 2011

revue de presse

Le blog Paris-Kurdistan vous conseille les 2 articles suivants :

 

http://www.turquieeuropeenne.eu/article4623.html

 

http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/02/25/pinar-selek-coupable-d-etre-sociologue_1485128_3232.html

 

Bonne lecture

 

22:08 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

21 février 2011

Syrie: un militant kurde en grève de la faim depuis cinq jours (ONG)

Un militant et blogueur kurde, Kamal Cheikho, détenu dans la prison d'Adra près de Damas depuis juin dernier, est en grève de la faim depuis cinq jours, a annoncé dimanche l'Observatoire syrien pour les droits de l'Homme (OSDH).


Kamal Cheikho, 33 ans, étudiant à la faculté de littérature de l'Université de Damas, a été arrêté le 23 juin à la frontière syro-libanaise. "Il poursuit une grève de la faim entamée il y a cinq jours pour protester contre son arrestation", a indiqué l'ONG.

 

Accusé de "propager des informations mensongères susceptibles d'affaiblir le moral de la nation", Cheikho est actuellement jugé devant la cour pénale de Damas.
Le tribunal a fixé la prochaine audience de son procès au 7 mars, indique l'organisation dans un communiqué.


L'OSDH demande au gouvernement syrien de "libérer immédiatement" Kamal Cheikho ainsi que tous les détenus politiques et d'opinion, et de "cesser de pratiquer une politique de détentions arbitraires à l'encontre des opposants politiques et des militants de la société civile". L'organisation réclame en outre "le vote d'une loi moderne organisant le travail des partis politiques et de la société civile en Syrie, qui garantiraient l'intégrité et l'unité du pays".


Une nouvelle loi sur la presse, adoptée par le gouvernement en novembre dernier, punit la diffamation sur des blogs par de lourdes amendes et des peines de prison.
La Syrie est classée 173e sur 178 pays dans le classement sur la liberté de la presse établi en 2010 par l'ONG Reporters sans frontières, huit rangs plus bas qu'en 2009 en raison d'un contrôle accru d'internet.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu