Avertir le modérateur

14 décembre 2010

La France contre les Droits de l'Homme

18 personnes, dont des dirigeants présumés du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont été renvoyées devant le tribunal correctionnel de Paris pour des faits présumés de ‘’terrorisme’’ et de financement de l'organisation séparatiste kurde, a-t-on appris mardi de sources proches du dossier.

Ces 18 personnes, avaient été interpellées en France en région parisienne et en Bretagne (nord-ouest) en février 2007.

Présentées comme des membres actifs du PKK, elles sont soupçonnées d'avoir participé au financement d'attentats commis en Turquie, ainsi qu'à des combats au Kurdistan irakien. La justice les suspecte également de blanchiment d'argent.

La cour d'appel de Paris avait ordonné la libération de la majorité d'entre elles deux semaines après leur interpellation, infligeant un "désaveu" à la justice, selon leurs avocats.

Au terme de trois ans d'enquête, le juge d'instruction Thierry Fragnoli a toutefois décidé du renvoi devant le tribunal correctionnel de Paris de ces 18 personnes et du Centre culturel kurde Ahmet-Kaya, en tant que personne morale, pour y être jugés pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et financement d'une organisation terroriste, selon ces sources.

Parmi les personnes renvoyées figurent notamment Riza Altun, Attila Balikci et Nedim Seven, respectivement considérés comme le représentant du PKK en Europe, son "secrétaire" et le "trésorier" du mouvement.

D'après AFP

 

22:06 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu