Avertir le modérateur

07 décembre 2010

France, Danemark ou la lutte européenne contre les Kurdes

On a appris par le biais de l'AFP que six membres présumés de l'organisation kurde PKK ont été interpellés mardi dans la région de Marseille (sud de la France) à la demande d'un juge antiterroriste parisien, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Ces six personnes, parmi lesquelles figure "un membre important au niveau européen" du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), ont été arrêtées mardi matin dans la région de Marseille par des policiers de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) et des policiers marseillais.

Elles ont été placées en garde à vue à Marseille, disposition qui permet de les garder pendant quatre jours.

Elles ont été interpellées sur commission rogatoire d'un juge antiterroriste parisien dans le cadre d'une enquête sur le financement du PKK. Certains seraient également impliqués dans des jets de cocktails Molotov à Marignane, ville proche de Marseille, selon une source proche de l'enquête.

Dans le même temps un tribunal danois a ordonné la levée de la saisie des comptes de Roj TV la Cour d'appel de Copenhague a ordonné lundi la levée de la saisie de dix comptes bancaires appartenant à la télévision kurde Roj TV, soupçonnée de soutenir le PPK, le Parti des travailleurs du Kurdistan, qui figure sur la liste des organisations terroristes de l'UE.

Cette décision confirme un arrêt précédent d'octobre du tribunal de première instance de Copenhague de suspendre le gel des avoirs de Roj TV de 327.000 couronnes danoises (43.900 euros), a-t-on appris de source judiciaire.

En août, le parquet danois avait accusé Roj TV de terrorisme au terme d'une longue enquête commencée en 2005, sur la programmation de la chaîne.

Le procureur du Royaume, Lise-Lotte Nilas, avait déclaré que les émissions de Roj TV "avaient un caractère de propagande pour le PKK, et avait en conséquence décidé de confisquer ses avoirs en attendant un procès intenté contre la station qui s'ouvrira en août 2011.

"La Cour d'appel a rejeté une nouvelle fois la saisie des comptes de Roj TV car elle empêchait la station de diffuser ses programmes au nom de la liberté d'expression, et constituait une violation de l'article 10 de la Convention européenne des droits de l'homme" a souligné à l'AFP l'avocat de Roj TV Bjoern Elmquist.

La levée du gel des comptes de Roj TV "était nécessaire pour qu'elle ne mette pas la clé sur la porte, non seulement en raison des sommes confisquées, mais parce que les banques ne voulaient plus l'avoir comme cliente à cause de ses démêlés avec la police", selon M. Elmquist.

Roj TV, basée à Copenhague, a commencé à diffuser en 2004 depuis la Belgique vers 68 pays en Europe, au Proche et Moyen-Orient, suscitant de violentes protestations d'Ankara.

La Turquie exhorte depuis des années le gouvernement danois de fermer cette télévision considérée comme un porte-parole du PKK.

Ces deux informations permettent de mettre en lumière la politique en vigueur en Europe et qui consiste à s’attaquer aux Kurdes pour gagner les faveurs des Turcs. Dans le même temps, on affirme que la Turquie n’est pas assez ‘’européenne’’ pour entrer dans l’Union.

Néanmoins on notera que la Justice danoise fait preuve d'indépendance (en espérant que cela dure), on souhaiterait que la justice française fasse preuve d'autant d'indépendance mais au pays de Sarkozy rien n'est moins sûr.

 

22:36 Publié dans NEWS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu