Avertir le modérateur

26 octobre 2014

Journée internationale pour Kobanê

Cela fait plus de 2 ans que les Kurdes luttent dans le Rojava (Nord de la Syrie) contre les islamistes intégristes de l'Etat Islamique. Depuis maintenant plus de 40 jours Kobanê est devenue le symbole de cette lutte avec un courage à nul autre pareil. Depuis plus de 40 jours une poignée de Kurde résiste contre des milliers de fanatiques de l'EI lourdement armés. L'Occident fait la sourde oreille face aux demandes des Kurdes pour recevoir une aide en armes pour repoussr l'assaut des intégristes dont l'armement d'origine occidentale leur procure une force de frappes bien supérieure. Cependant, malgré la supériorité matériels et en nombre de combattants des islamistes, les Kurdes notamment du YPG les tiennent en échec. Pour rendre un hommage à ces résistants héroïques le 1er novembre est la journée internationale pour Kobanê. Où que vous soyez, vous aussi apportez votre soutien à Kobanê. Manifestez, twittez, interpellez vos élus pour leur demander leur soutien pour Kobanê. JOURNÉE INTERNATIONALE POUR KOBANÊ : 1er Novembre 2014.

10 octobre 2014

Lettre ouverte à Monsieur Gilles Gray

Monsieur le Directeur de Cabinet, 

Vous avez, dans un élan d'altruisme à nul autre pareil, conseillé à des Kurdes mais aussi à des citoyens français de monter au front pour aller combattre les djihadistes de l'organisation "Etat islamique" à Kobanê.  

Monsieur le gestionnaire de Cabinet, j'ai personnellement une modeste connaissance de l'Histoire de France. Cependant, je ne suis pas sans ignorer que durant  la Seconde Guerre Mondiale il n'y eut que très peu de Justes et j'espère que vos propos ne reflètent pas la partition qui aurait pu être la vôtre dans une telle situation. Il fut heureux cependant, qu'un Homme, le Général de Gaulle endossant l'image de la France, ait pu depuis Londres et non pas le front appeler les alliés et les Français à combattre l'ennemi nazi auquel l'organisation "Etat islamique" ressemble si douloureusement.

Toutefois, vos propos soulèvent une question qui est celle de la lutte contre cette organisation maléfique. Je vous l'ai signalé, même les plus grands Hommes d'Etat ont dû un jour fuir afin d'échapper à une mort certaine et de pouvoir depuis leur exil appeler leurs compatriotes à ne pas céder devant l'ennemi. Vous avez cru devoir avec un certain mépris demander à des Kurdes ou des Français d'aller au prix de leur vie lutter contre ces djihadistes. Ces mêmes djihadistes qui sont, un millier selon les chiffres du Ministère, issus des territoires de la République et qui sont Français !

C'est pourquoi nous prenons, Monsieur le Directeur de Cabinet, vos mots à la lettre. Dans l'exercice de votre profession, vous avez parlé en tant que représentant de la France. Je vous invite donc à nous ouvrir les frontières et à nous fournir les armes adéquates notamment des armes antichars et nous serons cinquante et nous serons mille pour aller aider nos frères à Kobanê, pour lutter contre cette organisation d'une rare dangerosité et qui ne connait pas de frontières. 

Aujourd'hui sur le terrain, ce sont des femmes, ce sont des hommes qui se battent et perdent leurs vies cruellement avec des moyens dérisoires et sans alliés pour repousser des fanatiques. Des fanatiques qui n'ont eux aucun état d'âme pour trancher des têtes que ce soit là-bas ou plus près de chez nous et dont l'ignoble crime envers Hervé Gourdel, notre compatriote, nous révulse encore et toujours. 

Il faut combattre ces fous furieux partout avant qu'ils ne rentrent commettre l'irréparable au sein de nos frontières au cœur même de la France. 

Pour toutes ces raisons et pour d'autres, personne ne peut, personne ne doit parler à la légère quand notre ennemi commun nous voue une haine si féroce. Il est du devoir de chaque être humain responsable, de chaque Français de se sentir concerné.

Vive la France.

Paris-Kurdistan

Manifestation de soutien à Kobanê

Pour venir soutenir manifester votre soutien aux Kurdes et notamment aux héroïques combattant de Kobanê rendez-vous à Paris.

 

SAMEDI 11 OCTOBRE 2014 

15 HEURES 

PLACE DE LA REPUBLIQUE

 

Venez  nombreux.

30 septembre 2014

Lettre à Monsieur François Hollande, Président de la République Française

Paris, le 26 septembre 2014

Monsieur le Président de la République,

L'horreur a saisi la France le 24 septembre 2014. Des extrémistes fanatiques ont, au nom d'une religion, assassiné de la manière la plus lâche qu'il soit un homme, Hervé GOURDEL, parce qu'il était Français mais aussi pour donner une audience à leur organisation terroriste Jund Al-Khilafa.

La terreur que veut imposer ce groupe, les Kurdes la vivent depuis longtemps en Syrie et plus récemment en Irak. Cela fait maintenant deux ans, que les Kurdes de Syrie combattent ce mouvement djihadiste qui veut se faire connaitre sous le nom de Daech.

Vous le savez mieux que quiconque, Monsieur le Président de la République, les Kurdes sont encore aujourd'hui un peuple sans terre, des apatrides sur le sol qui les a vu naître, des étrangers chez eux, des parias pour tout régime, pour toutes forces qui veulent exercer un contrôle sans partage sur les terres ancestrales de l'ancienne Mésopotamie, berceau du peuple Kurde.

Les Kurdes ont connu la négation de leur identité et la répression cruelle de la Turquie. Les Kurdes ont connu la tyrannie destructrice, le génocide barbare de l'opération Anfal accompagnée des attaques à l'arme chimique dont le symbole Halabja situe la cruauté de Saddam Hussein. Les Kurdes ont connu le mouvement rigoriste des Ayatollahs iraniens qui leur interdit toutes revendications culturelles ou politiques spécifiques. Les Kurdes ont connu également l'interdiction même d'avoir une identité sous le joug du régime syrien des Al-Assad qui a fini par faire tant de mal à la Syrie toute entière.

Monsieur le Président de la République, dans un sursaut qui est tout à son honneur, la communauté internationale, avec la France à sa tête, est intervenue en Irak pour stopper l'avancée ravageuse de Daech qui vouait à la destruction complète des peuples millénaires de la Mésopotamie comme les Assyro-Chaldéens de religion chrétienne ou les Yézidis un peuple kurde, oui encore !

Monsieur le Président de la République, incarnant avec conviction la stature de la France, vous avez démontré sur le plan international votre capacité, celle de la France, à assumer pleinement ses responsabilités et ses valeurs, inaliénables et indéfectibles, de liberté, de justice et du droit des opprimés face à l'oppresseur.

Aujourd'hui, Monsieur le Président de la République, je fais appel à vous au nom des Kurdes pour lesquels je m'arroge le droit le prendre la parole. Aujourd'hui même, où encore seuls, une petite faction de notre peuple lutte à mort face à Daech dans la région de Kobanê au nord de la Syrie.

Face au droit international, je veux crier fort que les Kurdes vous donnent la légitimité d'intervenir en leur nom pour fournir au peuple de Kobanê les moyens de résister face aux chars, aux lance-roquettes, aux batteries de missiles de Daech qui n'est pas un Etat mais qui en a tous les armements militaires.

Nous ne réclamons pas le sang des soldats Français qui nous est bien trop cher et qui officient si courageusement sur d'autres terrains d'opérations. Nous avons besoins d'équipements. Nos jeunes combattants, qui préféreraient vivre en paix, ont cependant choisi de verser leur propre sang pour vivre libre.

Monsieur le Président de la République, ce cri doit être entendu, laissez-lui de l'espoir, faites en sorte que cette modeste contribution n'échoue pas sur un coin de table du secrétariat de la Présidence.

26 septembre 2014

Rendez-vous demain à Paris pour Kobanê

Manifestation Paris.jpg

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu